Vins Nature

Le vin autrement

26 février 2007

Stéphane et Bénédicte TISSOT

DSCF4653

stephaneJe dois rencontrer Stéphane Tissot. Ce vigneron de Montigny-lès-Arsures est devenu l'une des références incontournables du Jura car il a réussi à éléver le domaine familial à un niveau rarement atteint dans la région. Comme je le constaterai tout le long de la matinée, on sent un souci de perfection chez cet homme, mais aussi une joie de vivre et le goût des bonnes choses. Tout cela se ressent dans ses cuvées d'une précision rare mais ne laissant pas l'hédonisme au vestiaire: c'est goûtu, savoureux voire jubilatoire!

L'accueil est très chaleureux. On se sent tout de suite à l'aise ;o) J'arrive en plein dégorgement et rebouchage du Crémant du Jura (opéré par un prestataire avec un camion équipé). Cela me permet d'observer comment cela s'opère. On est loin du dégorgement et du bouchage manuels...

DSCF4664

Le goulot des bouteille est d'abord mis à tremper dans une saumure à -30° afin de solidifier les levures alors plus facilement expulsables.

DSCF4665

Puis les bouteilles sont décapsulées, les dépôts ejectés et on injecte alors une "liqueur d'expédition".

DSCF4666

Puis les bouteilles sont bouchées et muselées. Et le tour est joué!

DSCF4668

Allez, on goûte! Le nez est floral et fruité. La bouche est fraîche, désaltérante, toute en finesse. Le produit dangereux car se buvant comme du petit lait (et encore à choisir, je prefère ça au petit lait).

Stéphane m'emmène ensuite au grenier de l'exploitation afin que je voie les raisins sécher sur la paille. De la vraie. Ce qui devient rare dans la région.

DSCF4660

C'est très impressionnant: il y a des centaines de caisses de raisin empilées: de chardonnay, de savagnin, de poulsard, de trousseau... Je me permet d'en goûter: c'est vraiment du raisin sec. On se demande comment l'on peut encore tirer du jus de ces baies!!?? On est vraiment au niveau des Tokay hongrois les plus concentrés! Ce qui fait que le Spirale qui naît de ces raisins a un taux de sucre tel que les levures baissent leur petits bras quand le breuvage atteint 7° d'alcool...

DSCF4676

Nous faisons ensuite un tour dans les vignes. Ci-dessus, ce sont celles qui produisent les raisins de la Mailloche. Il y a de très vieux pieds comme celui-ci:

DSCF4678

Et puis des surprises qui égaient le quotidien comme là:

DSCF4673

Nous allons ensuite vers le dernier "coup de coeur" (et acquisition) de Stéphane: la Tour de Curon. Acquis en 2001, ce vignoble situé autour d'une vieille tour avait la réputation il y a un siècle d'être le meilleur d'Arbois. En 2002, le vignoble a été replanté à 12.000 pieds/ha à partir de sélections massales de vieilles vignes du domaine. Le domaine étant en bio-dynamie, il n'est possible de travailler des vignes aussi denses qu'avec un cheval. C'est ce qui est pratiqué ici avec un jeune qui se lance dans cette activité.

DSCF4686

DSCF4684

DSCF4688

Nous faisons ensuite un tour à Arbois, pour trois raisons: d'abord, c'est une jolie ville. Ensuite pour voir les Caves de la Reine Jeanne où sont entreposées les vins de "négoce" de Stéphane. Enfin pour voir la boutique des Tissot au coeur de la ville.

DSCF4689

Quelques vues d'Arbois

DSCF4690

Les caves de la Reine Jeanne rachetées par les Tissot en 1997 datent du XIVème siècle. Il se dégage de ce lieu une grande harmonie. S'il n'était pas aussi loin de la cave principale, Stéphane y mettrait certainement une partie de sa production, car on peut y faire certainement de grandes choses...

DSCF4692

DSCF4693

Quant à la boutique, elle est vraiment très sympa, alliant le moderne et l'ancien, aavec des matériaux naturels: bois, verre, minéraux...

boutique_1

boutique

Nous retournons ensuite au domaine pour une dégustation marathon des barriques 2005 et 2006. Je n'ai pas pris de notes sur celles-ci. Ce que je peux dire, c'est qu'à l'instar des vins de Ganevat, il y a de très belles choses dans ces deux millésimes (en particulier ce qui vient du clos de la Tour du Curon, à la limite de l'orgasmique!...)

2007_0202eric0002

Nous passons ensuite aux vins en bouteilles. Et il y a de quoi faire...

Chardonnay 2005: nez fin légèrement grillé, sur les pommes bien mûres. Bouche fine, cristalline avec une matière élégante. Finale avec une jolie mâche sur la pomme et la noisette fraîche.

La Mailloche 2004 (sol argileux): nez intense sur les fruits secs grillés et le soufre d'allumette (un peu comme la dernière décrite sur le blog). Bouche large, dense, avec une matière riche et une fine acidité. Très bel équilibre. Finale puissante sur la pomme et le tilleul.

Les graviers 2004 (calcaire): nez plus fin et plus complexe, légèrement fumé (lard). Bouche plus cristalline avec une très belle acidité. Grande puissance armatique. Finale intense et persistante.

En Barberon 2003 (lias): nez discret légèrement fumé et terpénique. Bouche très ample, mûre, presque voluptueuse, avec une acidité discrète et une grande densité. Finale "mâchue" et citronnée.

Traminer 2004: nez bien mûr sur la pomme et la noix. Bouche gourmande, riche, profonde. Matière soyeuse.Très belle acidité. Longue et belle finale. Très beau vin!

Côtes du Jura 2004 (80% chardonnay, 20% savagnin): nez oxydatif sur la pomme blette, le coing, les fruits secs  et la thérébentine. Bouche ample, mûre, assez grasse avec une très belle matière et une acidité magnifiques. L'intensité va crescendo jusqu'à une finale explosive. J'aime beaucoup!

Savagnin 03: nez oxydatif sur la noix verte et les fruits secs. Bouche ronde mais sèche, tendue, minérale. Finale épicée de grande persistance.

Vin jaune 1999: nez élégant sur les fruits secs et le curry. Bouche très ample, sèche, minérale avec une acidité tranchante. Finale impressionnante. Bluffant, ai-je noté.

Audace 2005 (poulsard séché sur paille jusqu'en avril 2006 puis vinifié en rouge): nez sur les fruits rouges confits et les épices. Bouche pleine, riche, avec du gras, très expressive, avec une remarquable acidité. Complexité et équilibre hyperlatifs. Superbe!

PMG 2003 (poulsard et savagnin passerillés): nez confit sur l'olive noire et la figue. Bouche grasse, riche, d'une intensité rare, et d'une acidité superlative. Une bombe: magnifique!

Posté par Eric B à 15:47 - Producteurs - Permalien [#]