Vins Nature

Le vin autrement

27 février 2007

Damien Laureau

damienvignesfremurLongtemps, Damien Laureau est resté pour moi un concept. J'avais lu des description de ses vins, pas mal de louanges, mais tant qu'on n'a pas goûté, difficile de se faire une idée. Et puis lors d'un repas à l'Alchimie avec Olif, j'ai eu l'occasion de découvrir le Bel Ouvrage 2003: bluffé! Jamais je n'avais bu un Savennières comparable, autant par ses notes de roses et d'épices que par son toucher de bouche évoquant le talc, presque impalpable...

Aussi, lorsqu'un ami (vigneron) commun nous a mis en relation, j'ai sauté susavenni_resr l'occasion pour le rencontrer. Et je n'ai pas été déçu. Est-ce sa formation d'ingénieur agricole? En tout cas, on sent chez lui une rigueur et une volonté de maîtriser le maximum de paramètres à la vigne et au chai pour arriver au meilleur résultat, à la plus belle expression possible. Toutefois, il a bien conscience qu'il est à la tête d'une entreprise et qu'elle doit être viable économiquement. D'où son choix pour l'instant d'une culture mi-raisonnée, mi-bio, un compromis qui lui permet d'avoir une belle qualité de raisin avec un coût de personnel raisonnable. C'est aussi certainement pour cela qu'il arrêtera sa vigne de rouge du Clos Frémur. Les rendements sont faibles, la qualité juste moyenne,  d'où un prix de vente peu élevé ... et une affaire pas très rentable :o(

Nous goûtons d'abord les 2004 actuellement en bouteille.

Genêts 2004: nez tout en finesse sur les fleurs blanches et le silex. Bouche élégante et cristalline, d'une grande limpidité. Finale légèrement corsée avec de l'astringence.

bel_ouvrageLe Bel Ouvrage 2004: nez sur les agrumes et des notes beurrées et toastées. Bouche ample, avec beaucoup de finesse et une belle intensité aromatique. Finale puissante, marquée par la minéralité.

Nous passons ensuite au 2005, déjà assemblés, mais pas encore filtrés et mis en bouteille.

Les Genêts est un vin d'un bel équilibre, conjuguant puissance et fine acidité. Il faudra le faire vieillir pour apprécier tout son potentiel.

Le Bel Ouvrage est d'une grande ampleur, avec une acidité plus présente et de la puissance à revendre.

Nous avons ensuite goûté les rouges, mais je n'ai pas pris de notes, les jugeant beaucoup moins intéressants.

Je remercie en tout cas Damien Laureau pour son accueil et ses explications sur sa démarche.

Posté par Eric B à 17:26 - Producteurs - Permalien [#]